Menu
Généralité

Zoom sur… les Ilionides

Le terme « ilionides » reprend le nom « ilion », autre dénomination de Troie, et le suffixe patronymique « ide » qui rattache à une dynastie en grec (Lagides, Atrides…).

 

Origine :

Comme leur nom l’indique, les Ilionides sont issus des héros troyens récompensés par les dieux pour leur bravoure. À leur arrivée dans cet autre monde, identifié par eux comme étant les Champs Élysée, ils ont fondé un peuple et établi des colonies sur le territoire.

Au fur et à mesure, d’autres dynasties de héros grecs parviennent à eux et, en raison de la proximité de leur culture, rejoignent ce peuple. On retrouve également quelques familles ayant des traditions légèrement différentes, mais s’étant identifiées comme ilionides, issues de valeureux soldats romains (la famille Gracchus apparait dans le tome 2).

 

Géopolitique :

Les Ilionides sont les premiers arrivés dans cet autre monde, si on considère que les Fomors étaient là avant (mais ce point reste incertain). Ils ont commencé à s’étendre en fondant différentes colonies. Les Ilionides reprennent le schéma grec des cités états. Si des régions sont considérées comme leur appartenant, c’est surtout par un système de protection et de réciprocité. Une assemblée permet de décider conjointement des décisions politiques.

Leurs ennemis farouches sont les Erans.

 

Histoire :

Étant arrivés les premiers, les Ilionides étaient en bonne place pour dominer le territoire, mais avec l’arrivée des autres peuples, ils se sont progressivement retirés. Depuis plusieurs siècles, ils restent sur leurs acquis qu’ils défendent bien.

 

Religion :

Le panthéon s’est progressivement simplifié avec le temps. Il comprend :

Athena-Musée-du-Vatican

Athéna, Musée du Vatican

Tseüs, dieu solaire et dominant

Istia, déesse du foyer et épouse de Tseüs

Sybelle, déesse de la fertilité

Kytéria, déesse de la paix et de l’amour

Palleas, déesse de la guerre

Phébos, dieu des arts et de la beauté

Rhadamanthe, dieu des morts

Nérée, dieu de la mer

 

 

 

Domaine de prédilection :

Les Ilionides sont réputés pour centre de savoir. Beaucoup de leurs cités possèdent des bibliothèques, des lieux de formation. C’est donc tout naturellement que Dentralia cache l’Académie de magie. Ce peuple accorde beaucoup d’importance à la connaissance, et peuvent parfois prendre de haut ceux qui en sont plus éloignés.

 

Base historique

On date la chute de Troie vers le XIIe siècle, dans une période qui a malheureusement laissé peu de traces : « Siècles obscurs » (XII-VIIIe siècles avant J-.C), suivie de la période archaïque. Je m’inspire donc d’une Grèce très ancienne, notamment pour les noms des dieux. Cela dit, cela reste de l’inspiration et non une épopée historique.

 

Blason :

La bannière du peuple ilionide représente un cheval. Certains historiens pensent qu’il s’agit de se rappeler de la ruse qui a causé leur perte.

 

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :