Menu
Conseils d'écriture

La fiche du personnage

En ce moment, je vois beaucoup d’auteurs sur les réseaux sociaux qui s’interrogent sur la construction de la fiche personnage.

  1. Qu’est-ce que c’est ?

Sous ce nom très scolaire se cache en réalité un outil très utile dans votre métier d’écrivain. Elle recense les données de vos personnages principaux et peut être consultée régulièrement afin d’éviter toute incohérence.

Elle peut venir en soutien afin de lister les particularités de vos personnages ou encore vous aider à connaitre mieux votre personnage.

  1. Quand la faire ?

À vous de voir. Comme beaucoup d’auteurs, je me suis lancée dans mon roman sans en faire et puis je me suis rendue compte que je m’embrouillais ou que je devais régulièrement aller chercher dans ce que j’avais déjà écrit pour savoir untel est blond ou châtain, ou si unetelle à une cicatrice à gauche ou à droite. Quand vous passez trop de temps à faire ce genre de recherche, il est temps de s’y mettre.

Je ne vous cacherai pas que le plus tôt est le mieux, voire même dès le début. La fiche donne de la consistance à vos personnages et plus vous avez réfléchi aux détails tôt, plus il vous sera facile de les étoffer.

  1. Quelles informations ?

On trouve facilement sur internet des exemples de fiches de personnages et des listes de détails à penser. Certaines sont beaucoup trop exhaustives et font perdre du temps pour des éléments qui ne vous seront pas utiles.

Le mieux est de la construire vous-même, surtout selon le genre de votre roman. Réfléchir sur le film préféré ou l’aliment détesté pour votre personnage est une bonne idée si le roman se passe dans notre monde ou que vous comptez écrire une grande saga. En revanche, pour la fantasy ou les histoires en petit format, ce n’est pas indispensable.

Toutes les cases n’ont pas besoin d’être remplies, et peuvent se compléter ou pas par la suite.

  1. Un exemple ?

Je vous propose ici un exemple des fiches que j’utilise pour « La terre des héros ». On retrouve :

  • Une ou deux photos d’acteur ou mannequin dont le physique est proche de ce que j’imagine.
  • L’état civil soit les données de bases (âge, sexe, nom, prénom…)
  • Un topo sur la famille : père, mère, frère et sœur, la relation entretenue avec eux, le conjoint et les éventuels enfants.
  • Les données physiques : poids, taille, cheveux, etc.
  • Le cursus : le niveau d’éducation, d’études, intellectuel, le métier, etc. Je trouve ces données intéressantes en fantasy où l’accès à l’éducation n’est pas universel. On comprendra difficilement qu’un paysan qui n’a jamais appris à lire cherche une information à la bibliothèque par exemple.
  • Les opinions : que pense le personnage de la religion, de la politique, et qu’est-ce qui le touche particulièrement ou non ?
  • Le caractère : un des éléments les plus importants. Il permet de cerner les rêves et les attentes du personnage, ses atouts, mais aussi ses défauts. En plus de rendre votre personnage plus profond et moins lisse, le caractère conditionne aussi ses réactions.
  • L’évolution : depuis que j’ai commencé à travailler avec les arcs dramatiques, j’essaie au maximum de proposer une évolution de mes personnages principaux. Pour cela, il faut définir un point de départ, ce qui va influencer sa personnalité et comment, ce qui va les motiver ou au contraire les détruire et enfin comment l’aventure va les transformer.
  • La relation aux autres : elle est influencée naturellement par son caractère. Une personne solitaire va avoir du mal à se confier et il lui faudra du temps pour construire une relation profonde. Au contraire, une personne extravertie est plus vite appréciée, mais ses échanges risquent d’être plus superficiels. Bref, tout ça est à réfléchir.
  • Objets : Dans cette catégorie, on peut mettre un objet fétiche, une arme de prédilection ou encore des pouvoirs.

Voici une fiche vierge à télécharger: fiche perso_modele.

5 Comments

  • […] ces deux systèmes pour définir une personnalité fictive. Ils permettent de remplir à la fois la fiche personnage et celle de l’arc dramatique, notamment les cases « motivation », « type de […]

    Répondre
  • Bilan de 2018 – amelie hanser, auteur
    janvier 1, 2019 at 1:20

    […] une personnalité pour son personnage », « les arcs (ou courbes) dramatiques » et « La fiche du personnage ». Je continuerais donc à partager mes méthodes à […]

    Répondre
  • Nathalie Baills-Barré
    janvier 1, 2019 at 2:28

    Merci pour le partage. A vrai dire, je ne fais jamais de plan, ni de fiches personnages, mais du coup, je ne finis jamais mes histoires qui partent à la fin un peu dans tous les sens.
    J’en profite, bonne année 2019, avec la concrétisation de tous vos projets, petits et grands :0)

    Répondre
    • Amélie
      janvier 2, 2019 at 8:35

      Merci. Bonne année à vous aussi et tous mes voeux de réussite. J’espère que vous trouverez une méthode qui vous convienne.

      Répondre
  • […] de ces deux systèmes pour définir une personnalité fictive. Ils permettent de remplir à la fois la fiche personnage et celle de l’arc dramatique, notamment les cases « motivation », « type de […]

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :