Menu
Retour d'expérience

10 adaptations qui m’ont donné envie de lire le livre

Bien souvent, on critique les adaptations cinématographiques. Pas assez fidèles, trop résumées, trop éloignées du roman etc. Lorsque l’on a commencé par le livre pour aller vers le film, il est normal d’être déçu. Le film n’a souvent que 2 heures pour résumer parfois un véritable pavé. Qu’en est-il dans le sens inverse ? Pour ma part, plusieurs livres lus ou à lire sont sur ma liste parce que j’ai aimé le film.

 

  1. Le seigneur des anneaux, J.R.R. Tolkien

Quand j’ai su que le Seigneur des anneaux allait sortir, j’ai essayé de lire le livre avant. Les avis négatifs de mon père qui l’avait détesté et le début assez lourd m’ont rapidement fait abandonner. Je suis allée voir le film malgré tout (en traînant mon père au passage), et j’ai vraiment adoré. Quand « Les deux tours » m’a aussi séduit, je me suis ruée sur les trois tomes. À la sortie du « Retour du roi », j’avais fini ma lecture. L’univers m’a tellement plu que j’ai également lu « Bilbon le Hobbit », le « Silmarillion » et les « contes et légendes inachevés » (également dans leur lecture cela dit).

En revanche, si je revois de temps en temps la trilogie, je n’ai jamais réussi à finir une deuxième fois les livres.

 

  1. Orgueils et préjugés, Jane Austen

J’ai découvert l’univers de Jane Austen avec le film de Joe Wright (2005). J’ai donc eu envie de lire le livre que j’ai adoré. J’aime tellement l’univers que j’ai certainement dû voir toutes ses adaptations, même celles avec les zombies et celle de Hollywood-Bollywood (qui associe les deux styles en modernisant le cadre avec brio). J’ai du mal aussi à résister aux rediffusions (avec toujours cette petite larme à la déclaration de Darcy).

 

  1. Game of Thrones, Georges R. R. Martin

Au bout de deux saisons, j’ai eu envie de mieux comprendre l’univers de la série. J’avais bien conscience que la série n’abordait que la partie émergée de l’iceberg. J’ai donc acheté le premier livre dans l’idée d’approfondir. Cependant, j’ai très vite abandonné. Je n’ai pas réussi à me faire au vocabulaire beaucoup trop cru. C’est assez curieux puisque ça ne m’a pas bloqué dans la série. Je me rue dessus à chaque saison, pourtant, impossible d’ouvrir le livre.

 

  1. Le chardon et le tartan, Diana Gabaldon

J’ai vraiment adoré la saison 1 renommée Outlander , ainsi que la deuxième partie de la 2 (la phase à Paris m’a paru un peu longue). Au point que je rêve d’aller en Écosse. C’est donc tout naturellement que je me suis penchée sur les livres.
Seulement, la version originale m’a paru bien moins réussie que l’adaptation. Le 1er livre (saison 1), correspond assez bien, rien à redire. Au cours de la lecture du « Talisman », la partie à Paris m’a mise mal à l’aise. On dirait presque du French Bashing : la cour est vulgaire, sale et dépravée (je veux bien que cela soit l’époque du libertinage mais quand même). Les personnages français ne savent pas se tenir et ceux qui ont un honneur sont étrangers (Claire, Jamie, Mary) Enfin, après la lecture du tome 3 « Le Voyage », j’ai décidé de me cantonner à la série. Beaucoup d’éléments dans le livre me paraissent invraisemblables. Visiblement, Claire ne peut pas prendre le bateau sans qu’elle subisse la panoplie des risques à naviguer, en un seul trajet : épidémie, tempête, absence de vent, pirates… La série coupe les passages exagérés et simplifie. Par exemple, l’attaque des pirates ne sert qu’à blesser Claire au bras, dans la série, elle s’égratigne sur un buisson. Bref, plus simple, plus réaliste (et moins cher à produire).

J’apprécie quand même les personnages et attends de voir ce que vaut la saison 4.

 

  1. Hunger Games, Suzanne Collins

Le premier film a été un vrai coup de cœur. Je suis devenue une fan de Jenifer Lawrence. Je me suis donc dépêchée d’acheter le premier tome pour le lire pendant des vacances. Je n’avais prévu de le finir en trois jours. J’étais si accro que je l’ai lu debout, dans la file d’attente pour monter dans l’avion. Résultat : je n’avais plus rien à lire pour les 4 derniers jours. A mon retour, j’a sauté sur le tome 2 et 3, que j’ai dévoré à la même vitesse.
Je suis assez satisfaite de l’adaptation qui relève le défi de mettre un récit à l’origine à la 1er personne à la 3e. Ce n’est pas anodin, puisque dans le livre, on ne sait que ce que Katniss sait. De plus, ils apportent tout le visuel au récit. Bref, je recommande à fond.

 

  1. Les œuvres de Marcel Pagnol

J’aime beaucoup Marcel Pagnol. Après avoir vu deux versions différentes de la trilogie marseillaise, j’ai dévoré « Marius », « Fanny » et « César ». Idem pour « Jean de Florette » et sa suite « Manon des Sources ». J’aime les cigales qui chantent à travers les pages, l’accent que je lis dans les répliques, les drames qui tiennent à peu de chose et l’humour.

 

  1. Le nom de la rose, Umberto Eco

Le film de 1986 avec Sean Connery m’avait fasciné. Ces meurtres mystérieux dans une abbaye perdue dans les alpes. En 4e, j’avais emprunté son exemplaire à mon prof de français. Malheureusement, le livre est assez indigeste pour une ado de 13 ans, avec de très longues descriptions et de grands passages en latin. Je l’ai malgré tout fini en sautant quelques pages.

 

  1. Les misérables, Victor Hugo

J’adore les personnages et l’histoire. J’ai vu pas mal d’adaptations : celle de 1958 (avec Jean Gabin), celle de 2000 (avec Gérard Depardieu), celle de 2012 (adapté de la comédie musicale, avec Hugh Jackman). Un petit tour sur Wikipédia m’indique qu’il y a une nouvelle version tous les 5 ans, apparemment, je suis loin de toutes les avoir vues.

Un jour, je prendrais le temps de lire l’original, promis.

 

  1. Guerre et paix, Léon Tolstoï

Encore une fois, même scénario. J’ai vu plusieurs adaptations : celle de 1956 (avec Audrey Hepburn), celle de 2007 (avec Clémence Poésy) et celle de 2016 (avec Lily James). C’est un peu mon rituel hivernal, dès que ça repasse, je regarde. J’adore la naïveté de Natacha, la bonté de Pierre et l’orgueil d’André qui les mènent tous au pire et au meilleur. Et puis voir la campagne de Russie du point de vue russe, c’est passionnant.

Un jour, je m’attaquerai à ce pavé.

 

  1. Servante écarlate, Margaret Atwood.

Je suis archie-ultra-méga fan de cette série. Sérieusement. C’est une violente claque dans la figure. Vous croyez que les droits de femmes sont des acquis ? Qu’il n’y a aucun risque de retour en arrière ? Margaret Atwood dans son livre, développe à merveille la citation de Simone de Beauvoir : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. ».

Cette fois-ci j’ai franchi le pas, j’ai acheté le livre. Il n’y a plus qu’à trouver le temps. (EDIT: retrouvez mon avis ici)

 

D’autres séries ou films ont piqué ma curiosité : Dune, de Franck Herbert ; La stratégie Ender, d’Orson Scott Card ;  La planète des Singes, de Pierre Boule (le livre est bien meilleur) ; Entretien avec un vampire, d’Anne Rice (le meilleur film de vampires à mon avis) ; Divergente de Veronica Roth, Sublimes créatures, de Margaret Stohl et Kami Garcia, Wild de Cheryl Strayed (découvert grâce à Gilmore Girls) et bien d’autres encore lus ou à lire…

Et vous ? Quelles adaptations vous ont donné envie de lire le livre ?

4 Comments

  • Julien Hirt
    octobre 15, 2018 at 11:29

    Même si j’ai lu huit de ces dix oeuvres avant d’en voir des adaptations, je trouve tout de même que c’est une très belle idée pour une chronique, qui pique ma curiosité.

    Répondre
    • Amélie
      octobre 15, 2018 at 11:42

      Merci. C’est vrai que beaucoup de séries ou films aujourd’hui sont des adaptations, et même des gros succès (Game of Thrones, Westworld, The 100 et une grosse majorité des films qui sortent au cinéma). Bien souvent, je découvre les adaptations avant de voir l’original.

      Répondre
      • Julien Hirt
        octobre 15, 2018 at 12:01

        Oh moi aussi hein, et il n’y a pas de mal. C’est juste que j’ai lu la plupart des bouquins de ta liste parce que je suis vieux 😉

        Répondre
  • Jo.aile (Maprolixité)
    octobre 16, 2018 at 6:05

    Je ne connaissais pas Twilight avant de voir le film, un peu par hasard. Je me suis empressé de lire les livres qui ont, à mon avis, dépassé les films…

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :