Menu
Progressions

Bilan du mois d’avril 2019

Encore un mois se termine et l’heure des comptes a sonné. Comme à chaque fois, je vous fais le bilan de ce mois.

Niveau écriture et édition :
  1. Le Tome 1 Héritage vit sa deuxième vie avec sa sortie officielle aux éditions Mondes futuristes.

 

  1. J’ai reçu et signé le contrat avec Nisha et ceatera pour « Nos cœurs noyés ». Je dois rendre le manuscrit final à la mi-juin, je pense donc que mai sera consacré à une énième relecture.

 

  1. J’ai terminé mes relectures de « ma chère Louise », ainsi que son passage avec Antidote. J’adore la version 9 du logiciel qui me permet de mettre en évidence mes répétitions (« alors », mon grand chouchou), les phrases bancales et mes verbes ternes. D’ailleurs, j’envisage de me faire une liste de synonyme de « dire » et de l’afficher sous mes yeux. Effectivement, supprimer ce verbe et le remplacer par un autre permet de donner bien plus d’intensité. Actuellement, mon roman vit sa première bêta-lecture.

 

  1. Le 15 avril, j’ai participé au premier marché médiéval fantastique de Porrentruy. La fréquentation était tranquille, mais je suis satisfaite de mes ventes, dans leur moyenne habituelle. J’ai rencontré des lecteurs passionnés de fantasy et des artisans qui font de jolies choses. Le tout en tenue viking. Eh oui, cette ambiance. Je regrette que la journaliste ait coupé notre interview, c’était pourtant l’occasion de défendre la fantasy et démonter les clichés. Et non, les auteurs de fantasy ne sont pas des geeks coupés du monde, bien au contraire…

 

Niveau équipement :
  1. Cela faisait un moment que je voulais refaire mes photos de profil pour un rendu plus pro et plus actuel. Je suis toujours étonnée de recevoir des remarques en salon sur ma photo. Ce sont souvent des hommes âgés qui certainement se croient drôles ou malins de me dire « c’est vous l’auteur ? Ah oui il y a votre photo, elle date un peu » « Oh, mais c’est vous ? C’était il y a quelques années ». Ces remarques, bien souvent je les prends avec un sourire forcé, une réplique du genre « le temps passe » et parfois, « oui, c’était deux grossesses plus tôt ». Pourtant, mon ancienne photo date d’il y a seulement 4 ans. Je me demande toujours comment peut-on se permettre une remarque sur le physique d’une parfaite inconnue, d’autant plus que je suis autrice et non mannequin ou actrice. Sincèrement, le physique de l’auteur du livre on s’en fout non ? Toujours est-il que j’ai refait des photos, plus actuelles, plus professionnelles et sur lesquelles je me trouve jolie. C’est l’essentiel non ?

 

  1. J’ai reçu mon roll-up que je n’imaginais pas aussi grand. Je voulais le baptiser à Porrentruy, mais je l’ai oublié. Il faudra attendre Lausanne Fantasy pour le sortir. J’ai aussi créé une affiche à mettre lors de mes dédicaces à Genève.
20190429_133857

Je crois que j’ai visé un peu trop grand cela dit.

Et vous ? Comment s’est passé votre mois ?

Pas de commentaire

    Laisser un commentaire